Les Mille et Une Nuits -  ANONYME

ANONYME

Classique
Texte abrégé

Une édition abrégée qui conserve toute sa saveur à la langue d’Antoine Galland

Menacée de mort par le sultan Schahriar, qui a juré de déflorer une vierge chaque soir avant de la tuer au matin, la belle Shéhérazade met au point un ingénieux stratagème pour échapper à son destin. Tous les soirs, elle entame en présence du sultan une histoire qu’elle ne termine jamais avant le lever du jour. Désireux de connaître la fin, Schahriar lui laisse la vie sauve pendant mille et une nuits. C’est dans ce cadre que viennent s’enchâsser les récits d’Aladin, d’Ali Baba ou bien encore de Sindbad…

Les Mille et Une Nuits sont sans doute l’œuvre de la littérature arabe la mieux ancrée dans notre imaginaire.

Au tout début du xviiie siècle, lors d’un séjour en Syrie, le Français Antoine Galland, Antiquaire du roi, spécialiste d’histoire, de manuscrits anciens et de langues orientales, découvre les manuscrits des Mille et Une Nuits et les traduit. C’est cette traduction, la première dans une langue européenne, qui, par l’engouement qu’elle suscite pour une partie du monde encore peu connue, sera à l’origine du développement de l’orientalisme en Europe.

Dans ce recueil : Histoires « du roi grec et du médecin Douban », « de Sindbad le Marin », « d’Aladdin ou la lampe merveilleuse », « de Sidi Nouman », « d’Ali Baba et de quarante voleurs », « d’Ali Cogia, marchand de Bagdad ».

 

Traduction d‘ Antoine Galland

Texte abrégé par Véronique Charpentier

Introduction : « Les Mille et Une Nuits d’Antoine Galland », par Véronique Charpentier.

  • ISBN: 9782211238410
  • Date de première publication : 2005
  • Dans cette édition : 2018
  • Nombre de pages : 224
  • Prix public: 6.50 € - Acheter le livre en librairie

Étudier

Des contes à étudier du CM à la cinquième

Au cycle 3, en CM : dans le cadre des objets d’étude : « Héros, héroïnes et personnages », « Se confronter au merveilleux, à l’étrange », et « La morale en questions » (« Sindbad le marin »).

En sixième : « Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques » (la ruse de Schéhérazade, mais aussi celle d’Ali Baba, par exemple).

En cinquième : « Imaginer des univers nouveaux » : la lecture d’un conte merveilleux est recommandée dans cette entrée et présente, en outre, un lien avec le thème 1 du programme d’histoire : « Chrétientés et islam (vie-xiiie siècles), des mondes en contact », les contes des Mille et Une Nuits ayant des sources indo-persane (iiie-viie siècles), arabes (Bagdad, ixe-xie siècles) et égyptiennes (xiie-xiiie siècles).

Texte recommandé par l’Éducation nationale.

En classe
Se connecter pour télécharger la séquence télécharger la séquence
  • CM
  • 6e
  • 5e

« Les Mille et Une Nuits »

Séquence réalisée par Marianne Bielicki et Anne Fraimbault, professeures de lettres

8 séances – 44 pages

  1. Entrer dans le recueil : la préface, le récit-cadre, le recours aux paroles rapportées dans le récit.
  2. Un conte enchâssé : « Histoire du roi grec et du médecin Douban ». Les interventions de Dinarzade et de Schéhérazade (procédé d’enchâssement des contes, schéma narratif du conte). Lecture expressive d’un extrait.
  3. Le récit de voyage mythique : Sindbad. Le récit-cadre. Un récit de voyage ? Un personnage hors du commun ? Intertextualité : L’Odyssée.
  4. Les péripéties du conte : Ali Baba.
  5. Des récits pour faire rêver. Un univers merveilleux : l’histoire d’Aladdin. Étude de la langue : des mots pour dire l’émerveillement.
  6. Des récits pour éduquer et corriger méchants et jaloux. Le thème de la jalousie et de la vengeance. La morale des récits : la morale dans l’« Histoire d’Aladdin » et dans l’« Histoire du roi grec et du médecin Douban », la morale implicite dans l’« Histoire de Sidi Nouman », la valeur de l’exemple dans l’« Histoire d’Ali Cogia ». La stratégie de Schéhérazade : étude de l’épilogue.
  7. Rédiger le mille deuxième conte.
  8. Bilan : les personnages féminins des Mille et Une Nuits.
Pour les abonnés ecoledeslettres.fr
  • « Dans la nuit des temps, contes turcs »
    par Marie-Claude Hibert et Delphine Thiriet, professeures de lettres :

    1. ce florilège ottoman fait voyager le lecteur qui part à la découverte d’un répertoire pittoresque. Au charme de l’exotisme s’ajoute, étonnamment, l’écho des récits occidentaux. Des similitudes se profilent au détour des pages, affirmant le caractère permanent et fondamental du conte, qu’il soit turc, allemand, danois ou français. D’origine orale, le conte développe des caractéristiques immuables d’un pays à l’autre. Même s’il se modifie un peu en franchissant les frontières, il conserve des propriétés inchangées. Ainsi l’Orient et l’Occident se rejoignent-ils pour laisser circuler un imaginaire collectif inhérent à l’homme et à ses mythes ancestraux. L’article est suivi d’un questionnaire de lecture.

Autour du livre

Médias
Partir en livre : « Mille et une nuits »
#PartirEnLivre
Podcast Paroles de passeurs : Véronique Charpentier parle des « Mille et Une Nuits »
l'école des loisirs · Paroles de passeurs : Veronique Charpentier, abrégeuse des « Mille et une nuits »
Interview et réalisation Sylvie Dodeller. Extraits de deux morceaux improvisés à l’oud et au nay par le musicien libanais Bassam Saba.

Avis de lecteurs

« Je n’avais jamais lu Les Mille et Une Nuits et j’ai donc acheté ce livre pour mon fils et sa rentrée en cinquième. Il a aimé et compris l’intégralité des histoires. J’ai lu avec bonheur ce livre aussi. »

« Acheté pour l’école de mon fils, il est très content, il a fait bonne lecture, en espérant aussi qu’il aura des bonnes notes ! »

« Très belle approche du conte, permet d’appréhender Les Mille et Une Nuits de manière synthétique tout en conservant l’essence du texte. »

Centre des services scolaires des Phares, Canada

« Version abrégée des célèbres contes orientaux. On y retrouve six récits parmi les plus connus, notamment “Aladin”, “Sindbad le marin” et “Ali Baba et les quarante voleur”. Deux textes introductifs. L’un porte sur le traducteur, Antoine Galland, et l’autre sur le contexte des contes : la belle Shéhérazade, menacée de mort par son époux le sultan, met au point un plan ingénieux pour le faire patienter pendant mille et une nuits. »

 

Sur le site « Constellations »

« Ce livre regroupe six récits, dont les plus connus mettent en scène Aladdin, Ali Baba et Sindbad le marin. Un récit-cadre, où sont racontées les aventures de Schéhérazade, permet de passer d’un récit à l’autre. L’édition propose une version abrégée des contes en respectant ce qui fait la richesse du texte d’origine. »

Sur le site de l'Association Calliope

« À partir de la traduction d’Antoine Galland, voici un choix de contes abrégés extraits des Mille et Une Nuits : “Histoires du roi grec et du médecin Douban”, “Sindbad le Marin”, “Aladdin ou la lampe merveilleuse”, “Sidi Nouman”, “Ali Baba et les quarante voleurs”, “Ali Cogia, marchand de Bagdad”. On en trouve une très claire présentation dans l’introduction. Malgré quelques coupes, le texte est dans l’ensemble fidèle. »

Agenda

xxx

« Après quatre années de triomphe et 100 000 spectateurs, Aladin est de retour sur la scène[...]

lire la suite
xxx

« Le plus célèbre conte des Mille et Une Nuits est ici réadapté dans une version résolument[...]

lire la suite