Une œuvre immense qui incarne son siècle en quelques destins exemplaires

« “Les Misérables” sont un livre de charité, un étourdissant rappel à l’ordre d’une société trop amoureuse d’elle-même et trop peu soucieuse de l’immortelle loi de fraternité. […]  Nous pensons, exactement comme l’auteur, que des livres de cette nature ne sont jamais inutiles. »

Charles Baudelaire, Le Boulevard, 1862.

Valjean, l’ancien forçat devenu bourgeois et protecteur des faibles ; Fantine, l’ouvrière écrasée par sa condition ; le couple Thénardier, figure du mal et de l’opportunisme ; Marius, l’étudiant idéaliste ; Gavroche, le gamin des rues impertinent qui meurt sur les barricades ; Javert, la fatalité imposée par la société sous les traits d’un policier vengeur… Et, bien sûr, Cosette, l’enfant victime. Ces figures bouleversantes, devenues mythiques, continuent de fasciner et de susciter une multitude d’adaptations au cinéma comme au théâtre.

Victor Hugo a entamé la rédaction des Misérables pair de France… et l’a terminée proscrit et exilé. Ce livre, qu’il tenait pour l’« un des principaux sommets, sinon le principal » de son œuvre fut mal reçu par la critique, mais plébiscité par ceux qui en sont à la fois les héros et les destinataires : les gens du peuple. « Partout où l’homme ignore et désespère, partout où la femme se vend pour du pain, partout où l’enfant souffre faute d’un livre qui l’enseigne et d’un foyer qui le réchauffe, le livre Les Misérables frappe à la porte et dit : Ouvrez-moi, je viens pour vous. » (Victor Hugo à son éditeur italien, 18 octobre 1862.)

Texte abrégé par Marie-Hélène Sabard

Illustrations de Frédéric Rébéna

  • ISBN: 9782211304252
  • Date de première publication : 2021
  • Dans cette édition : 2021
  • Nombre de pages : 0
  • Prix public: 15.00 € - Acheter le livre en librairie
Autres collections Classique abrégé Classique
Texte abrégé

Étudier

Une édition illustrée pour entrer dans « Les Misérables » par l’image.

Dans le cadre de l’objet d’étude :
« Individu et société : confrontation de valeurs ? » : le personnage de Jean Valjean, que sa conscience amène à choisir le bien plutôt que le mal (Petit-Gervais, l’affaire Champmathieu, Javert à qui il laisse la vie sauve, Marius, qu’il sauve alors que le jeune homme va lui enlever Cosette, etc.). Le personnage de Javert est, lui aussi, en proie au dilemme : arrêter Valjean ou laisser libre l’homme qui lui a sauvé la vie (« Javert déraillé »).

« La fiction pour interroger le réel » : les « enfances volées » des personnages de Cosette et Gavroche.

Questionnement complémentaire : « La ville, lieu de tous les possibles ? » : Paris, à travers les yeux du gamin des faubourgs, mais aussi à travers la description de ses égouts.

Autour du livre

Avis de lecteurs

Sur le site « Opalivres »

« Une version abrégée du texte original, accessible dès le collège, illustrée avec talent, par dix beaux tableaux très expressifs, en pleine page, de Frédéric Rébéna, illustrateur de bandes dessinées. » 

Agenda

xxx

« En écrivant Les Misérables, Victor Hugo est porté par une idée : la misère[...]

lire la suite
xxx

Victor Hugo, l’homme océan

ExpositionLes Misérables

Exposition virtuelle de la BNF

« Si la mer est le sujet, l’objet et l’acteur principal des Travailleurs de la mer, elle n’apparaît[...]

lire la suite
xxx

« Présentées en alternance avec les expositions temporaires, les collections de la Maison de Victor Hugo ne[...]

lire la suite
xxx

« Situé à Villequier, le musée, propriété du département de la Seine-Maritime,[...]

lire la suite