Contes - Charles Perrault

Charles Perrault

Classique
Texte intégral


Lire un extrait

Les principaux contes de Perrault dans une édition de référence

Aussi appelés Contes de ma mère l’Oye ou Histoires et contes célèbres du temps passé, avec moralités, les contes de Perrault comprennent trois contes en vers – « Grisélidis », « Les Souhaits ridicules », « Peau-d’Âne » –, et huit contes en prose : « La Belle au bois dormant », « Le Petit Chaperon rouge », « La Barbe bleue », « Le Chat botté », « Cendrillon », « Le Petit Poucet », « Les Fées » et « Riquet à la houppe ». Ils ne seront réunis dans un même ensemble qu’en 1781, soit près de quatre-vingts ans après la mort de leur auteur. On trouvera, dans édition neuf de ces onze contes, qui sont restés parmi les plus populaires. Concernant « Peau-d’Âne », nous avons choisi, comme l’avait fait Hetzel en 1861, de publier la transcription en prose du conte, due à un anonyme du xviiie siècle. Mais, contrairement à lui, nous avons rétabli les « moralités » que Perrault faisait figurer à la fin de ses contes car il les mettait au centre d’une poétique moderne par opposition aux morales parfois obscures des contes inspirés de l’Antiquité.

Dans ce volume : « Le Petit Chaperon rouge », « La Barbe bleue », « La Belle au bois dormant », « Peau-d’Âne », « Les Fées », « Le Chat botté », « Riquet à la houppe », « Le Petit Poucet », « Cendrillon », un glossaire des termes ou expressions propres au xviie siècle et les somptueuses illustrations de Gustave Doré.

Illustrations de Gustave Doré

Glossaire des termes du xviie siècle.

  • ISBN: 9782211302623
  • Date de première publication : 1978
  • Dans cette édition : 2019
  • Nombre de pages : 128
  • Prix public: 5.50 € - Acheter le livre en librairie
Autres collections Classique intégral Classique
Texte intégral

Étudier

Neuf contes illustrés à étudier du cycle 3 à la quatrième

Au cycle 3, en CM, dans le cadre des objets d’étude : « Héros / héroïnes et personnages » (« Peau d’Âne », « Le Chat botté », « Le Petit Poucet »...) et « Se confronter au merveilleux, à l’étrange », l’étude, en lien avec des illustrations, d’un recueil de contes étant recommandée à ce niveau.

En sixième, « Le monstre, aux limites de l’humain » (« Le Petit Poucet », « La Barbe bleue ») et « Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques » (« Le Chat botté », « Le Petit Poucet »).

Mais aussi au cycle 4, en quatrième, dans le cadre de l’objet d’étude : « La fiction pour interroger le réel », autour du thème de « l’enfance volée » (« Le Petit Poucet »).

Texte recommandé par l’Éducation nationale.

En classe
Se connecter pour télécharger la séquence télécharger la séquence
  • CM
  • 6e
  • 4e

Trois contes : « La Barbe bleue », « Cendrillon » et « La Belle au bois dormant »

E. Migny, professeur de lettres

9 séances – 20 pages

  1. « La Barbe bleue ». Le déroulement du conte (situation initiale, situation de déséquilibre : l’interdiction, transgression, retour de la Barbe bleue, attente des deux frères, situation finale : arrivée des deux frères).
  2. À quoi reconnaît-on un conte ?
  3. Étude de texte : l’attente des deux frères.
  4. « La Belle au bois dormant ». Approche du conte. Analyse structurale de la première partie : la princesse endormie (situation initiale, baptême, piqûre du fuseau, sommeil de la princesse, ou enchantement, arrivée du prince, réveil de la princesse).
  5. Seconde partie : la vengeance de la reine mère (la double vie du prince, la reine et ses enfants menacés). En quoi ce texte est-il un conte ?
  6. Étude de la langue l’énumération.
  7. Les personnages dans « Cendrillon ». Qu’est-ce qu’un personnage ? Le personnage de Cendrillon (avant la transformation, à partir de la transformation, le triomphe ou la transfiguration de Cendrillon).
  8. Les opposants au personnage de Cendrillon (la belle-mère, les demi-sœurs, le père). Les adjuvants (la marraine, le prince, les pantoufles de verre).
  9. Les personnages du conte merveilleux : une identité impossible, des personnages définis par leurs actes.
Pour les abonnés ecoledeslettres.fr
  • Écrire à partir d’un conte
    par Laurence Bonin-Descurninges, professeure de lettres :

    1. lors d’une séquence sur le conte, il est assez évident de proposer aux élèves des travaux d’écriture. Mais l’inventivité demeure souvent le point faible des élèves. On peut, pour pallier cette difficulté, s’appuyer sur un conte que toute la classe connaît, découpé en unités narratives extrêmement courtes, à partir desquelles on s’arrête pour imaginer ce qui aurait pu se produire d’autre. Le conte choisi en exemple est un grand classique : « Cendrillon », de Charles Perrault.

  • Lecture diachronique de « Cendrillon ». Séquence
    par Nadia Mouafi, professeure de lettres :

    1. l’année de sixième s’ouvre en français sur l’étude du conte. Si cette étude doit être l’occasion de mettre en place la notion de schéma narratif et celle de personnage, elle doit aussi faire émerger la spécificité de ce genre, issu de la rencontre entre une tradition orale et un écrivain. Cette séquence identifie d’abord les mécanismes de ce passage à l’écrit. Pour cela, elle examine trois versions de « Cendrillon ». Déroulement de la séquence : six séances.

  • Lecture-écriture d’un conte merveilleux. Séquence
    par Sylvie Lebacle et Marguerite Gautret de la Moricière, professeures de lettres :

    1. cette séquence, divisée en deux parties (lecture / écriture) mêle des activités d’explication de texte, de vocabulaire, d’orthographe, d’expression écrite, auxquelles on peut ajouter des activités grammaticales en fonction des difficultés repérées chez les élèves (la structure de la phrase simple, par exemple). Déroulement de la séquence : douze séances.

  • Groupement de textes sur le thème de l’ogre
    par Virginie Fauvin, professeure de lettres :

    1. il est toujours intéressant de revenir sur le personnage de conte dans une séquence qui lui est entièrement consacrée. Le personnage symbolique choisi ici est celui de l’ogre parce qu’il est connu des élèves et qu’il ancre la séance dans le prolongement de l’étude des textes antiques, le personnage du Cyclope dans L’Odyssée, par exemple, étant lui-même un ogre. Cet entrecroisement de notions permet  à l’élève de réactiver ses connaissances. À l’issue de cette séquence, on peut étudier une pièce de théâtre contemporaine dans laquelle les élèves retrouveront la figure de l’ogre : Mange-moi, de Nathalie Papin. Déroulement de la séquence : neuf séances, articulées autour d’extraits de : L’Odyssée, d’Homère ; « La Belle au bois dormant », « Le Chat botté », « Le Petit Poucet », de Charles Perrault ; « Finette Cendron », de Madame d’Aulnoy ; Le Fils de l’ogre, d’Alain Gaussel ; « L’Ogre et la Fée », poème de Victor Hugo ; « L’ogre a mis son chapeau », « Le Vicomte de Tournebroche », de Christian Oster ; L’Ogre du sommeil, d’Hubert Ben Kemoun ; le tableau, Saturne dévorant ses enfants, de Goya.

  • L’ogre, aux limites de l’humain, un parcours d’éducation artistique et culturelle en sixième
    par Karine Veillas, professeure de lettres :

    1. érigée au rang de mythe, la figure de l’ogre fascine adultes et enfants et se révèle plus complexe qu’il n’y paraît. Plan de l’étude : L’ogre dans tous ses domaines. – L’ogre dans les programmes.
    • – Séquence 1 : Face à face avec l’ogre : redécouvrir le texte inaugural : « Le Petit Poucet ». – Réaliser un « podcast » illustré. – Tenir un carnet de lecteur et de spectateur. – Autour des contes. – Autour des représentations visuelles. – Autour des réécritures narratives. – L’ogre dans le film et le spectacle. – Écrire un conte d’ogre par binômes.
    • – Séquence 2 : Étude de quatre pièces de théâtre destinées à la jeunesse mettant en scène la figure de l’ogre : Le Petit Poucet ou Du bienfait des balades en forêt dans l’éducation des enfants, de Laurent Gutmann ; Mange ta main, de Jean-Claude Grumberg ; L’Ogrelet, de Suzanne Lebeau ; et Mange-moi, de Nathalie Papin.

Autour du livre

Médias
Paroles de passeur : Gaël Aymon
l'école des loisirs · Paroles de passeurs : Gael Aymon, à propos des Contes de Perrault
Interview et réalisation Sylvie Dodeller. Musique libre de droits : George Philipp Telemann Partita in B-flat major interprétée par Telemann trio, disponible sur https://musopen.org/
Gustave Doré, artiste et illustrateur
Frédéric Palierne

Avis de lecteurs

« Très beaux textes, belles illustrations, livre irréprochable, pour tous âges. »

« Livre de bonne qualité illustré par des gravures. Beau livre pour le prix. »

« Lire et relire les contes de Perrault, témoins des histoires et de la sagesse populaire et paysanne, est toujours un plaisir. On peut également admirer les très belles gravures de Gustave Doré. Ces contes font partie de notre histoire commune, il ne faut pas les perdre, et les transmettre aux plus jeunes. Pour les petits et grands enfants ! »

Agenda

xxx

« Il y avait la “grande” Cenerentola, celle en italien composée par Rossini. Il y a désormais[...]

lire la suite
xxx

« Le Petit Chaperon rouge », à Bobigny et Villeurbanne

ThéâtreContes

Du jeudi 23 mars au vendredi 28 avril 2023

« Réécrire le mythe en le nourrissant de sa propre expérience, de ses propres aventures et fantasmes,[...]

lire la suite
xxx

« Poucet, pour les grands », à Nevers

ThéâtreContes

Mercredi 18 janvier 2023

« Dans cette version, nous pouvons retrouver les fondamentaux du conte de Charles Perrault qui représentent le passage[...]

lire la suite
xxx

« Une adaptation théâtrale et musicale inattendue, inspirée de Perrault, pour un conte dépoussiéré[...]

lire la suite
xxx

« Les après-midis Charles Perrault », à Choisel

VisiteContes

Les 16 octobre et 13 novembre 2022

« De 14h à 18h, pour adultes et enfants, échanges autour de l’œuvre de Charles Perrault, extraits[...]

lire la suite