Le Père Goriot - Honoré de Balzac

Honoré de Balzac

Classique
Texte abrégé


Lire un extrait

L’une des histoires les plus cruelles de la littérature

Paris, fin 1819. Dans la sordide pension Vauquer cohabitent les acteurs ou témoins de l’une des histoires les plus cruelles de la littérature : Vautrin, Rastignac et Goriot. L’inquiétant Vautrin, ancien bagnard qui se fait passer pour rentier, tente en vain d’entraîner dans un marché criminel Eugène de Rastignac, jeune étudiant ambitieux et sensible venu faire son droit à Paris. Quant au père Goriot, doyen de la pension, c’est un vieillard pathétique qui dissimule un secret, un secret qui fait de lui un homme de plus en plus pauvre, que sa misère croissante oblige à grimper d’étage en étage dans la pension pour y occuper des logements toujours plus misérables, jusqu’aux galetas des mansardes. Goriot se ruinerait-il en entretenant des femmes ?

Oui. Mais ces femmes, ce sont ses filles, Anastasie de Restaud et Delphine de Nucingen, deux ingrates entrées dans la haute société parisienne et qui ont honte de leur père, enrichi dans la fabrication des pâtes alimentaires.

Pour qu’elles lui vouent un peu d’amour, ce « Christ de la paternité » va pousser l’abnégation jusqu’au sacrifice…

Texte abrégé par Jean-Claude Jørgensen

Repères biographiques

  • ISBN: 9782211308069
  • Date de première publication : 2006
  • Dans cette édition : 2020
  • Nombre de pages : 240
  • Prix public: 6.00 € - Acheter le livre en librairie

Étudier

Une édition abrégée dans laquelle dominent les dialogues et la figure iconique de Goriot

En quatrième, dans le cadre de l’objet d’étude : « La fiction pour interroger le réel » (la représentation de la société dans Le Père Goriot, et son illustration dans ses nombreuses adaptations cinématographiques) et du questionnement complémentaire : « La ville, lieu de tous les possibles ? » à travers le personnage de l’ambitieux Rastignac.

En classe
Se connecter pour télécharger la séquence télécharger la séquence
  • 4e

« Le Père Goriot », d’Honoré de Balzac. L’art du dialoguiste et du romancier

Norbert Czarny, professeur de lettres

10 séances – 34 pages

  1. Entrer dans le roman. Étude de l’incipit pour aborder la relation établie par Balzac entre le narrateur et le lecteur. Questionnaire oral. Les personnages du drame. Un drame parisien. Un rendez-vous donné au lecteur.
  2. Les éléments constitutifs de la description dans les premières pages. Statut des personnages. Travaux de groupes.
  3. Une première visite chez les Restaud, étape importante de l’apprentissage du héros. Questionnaire de lecture (QCM). Le point de vue interne. Le scénario de la visite.
  4. Synthèse. La construction du roman. Questionnaire de lecture corrigé (intrigues, personnages, liens entre eux).
  5. La leçon de Vautrin à Rastignac. Les procédés de l’argumentation : choix des temps, des modes et types de phrases ; vocabulaire).
  6. Vautrin. Les fonctions du dialogue : le rôle des personnages ; informations sur Vautrin ; motivations de la police. L’arrestation de Vautrin : ses interlocuteurs ; sa révolte ; portrait d’une créature sauvage : métaphores et comparaisons. Les indices annonçant le héros du mal au début du roman.
  7. Les Enfants du paradis. Comparaison entre Lacenaire et Vautrin.
  8. Étude de la langue : l’expression de l’hypothèse. L’emploi du conditionnel.
  9. Les apprentissages de Rastignac. Questionnaire de lecture.
  10. Évaluation finale : intrigues et personnages ; ressemblances et différences. Les caractéristiques du roman.
Pour les abonnés ecoledeslettres.fr
  • Honoré de Balzac : « Le Père Goriot » ou la dure épreuve de la réalité
    par Anne-Marie Baron, professeure de lettres et écrivain :

    1. Étude de la technique de la description et du récit, dans Le Père Goriot, ainsi que des deux thèmes centraux du roman : la paternité et la perte des illusions.

  • Honoré de Balzac : famille et paternité dans « Le Père Goriot »
    par Anne-Marie Baron, professeure de lettres et écrivain :

    1. Évincé dès sa naissance du foyer familial, peu choyé par les siens et en particulier par sa mère, Balzac, fragilisé par la désunion des siens, a regretté toute sa vie de ne pas être au sein d’un clan, lié par l’esprit de famille et rendu invulnérable par cette union même. La famille est, en effet, à ses yeux la cellule de base, le tout organisé qui doit protéger l’individu. C’est pourquoi, de proche en proche, la famille Balzac, qui a exclu le fils prodige en le mettant en nourrice, puis au collège de Vendôme, a fourni au jeune écrivain les éléments d’un « roman familial » sur lequel La Comédie humaine est une suite de variations….

Autour du livre

Lectures en réseau

Avis de lecteurs

« À moins que vous ne soyez sur terre pour lire des pages et des pages, les Classiques abrégés sont pour vous. J’y ai notamment relu Le Père Goriot et découvert Les Chouans, de Balzac. […] La lecture de Balzac en abrégé m’a non seulement fait pleinement retrouver le goût, la force et l’écriture de Balzac mais en a même fait ressortir la quintessence… »

Agenda

xxx

« Nichée sur les coteaux de Passy, la Maison de Balzac est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste[...]

lire la suite
xxx

« Le musée Balzac propose la visite de pièces meublées restituant l’atmosphère du lire la suite